Nike Victory : Signature ou pas ?

Une tendance en publicité est de ne plus signer les annonces ou les spots par la marque de l’annonceur. Le principe est triple :

* Faire réfléchir le spectateur: une interrogation génère toujours plus d’impact et de mémorisation.

* Donner envie à la cible publicitaire d’en découvrir plus via un site online et donc de la faire agir vis-à-vis du produit ou du service.

* Jouer sur une certaine vanité du coeur de cible :  » Toi, tu comprends car tu es initié et tu peux décoder le message sans qu’il ne doive  être trop explicite ».

Tout ceci paraît séduisant et a déjà donné lieu à de nombreux débats. Cette technique permet de créer plus aisément un buzz autour de la marque et d’initier par là même, le viral marketing. Mais attention. Souvent on réduit cette stratégie à l’ efficacité ou au dynamisme de l’ action « no branding » alors que celle-ci s’inscrit dans un sens plus large. Des marques, telle que Microsoft ou Nike qui ont utilisés ce type d’approche, se basent sur une notoriété forte déjà établie. Par ailleurs, elles communiquent en « no branding » qu’une partie minime de leurs investissements media.

Une réflexion sur “Nike Victory : Signature ou pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s